Les produits cosmétiques Bio


Le bio a le vent en poupe, en raison notamment des craintes vis-à-vis des produits de synthèse et issus de l’industrie pétrolière.

Un produit cosmétique bio doit comporter une quantité (variable selon le label) de composants végétaux issus de l’agriculture biologique, c’est-à-dire cultivés sans pesticides et de produits d’origine naturelle. Les produits cosmétiques bio doivent contenir un minimum (voire pas du tout) de produits de synthèse ou issus de l’industrie pétro-chimique (vaseline, paraffine…). Qui plus est les produits cosmétiques bio sont généralement vendus dans des emballages recyclables et font souvent l’objet de chartes de protection des animaux aux colorants synthétiques…
Ah s’il existait un seul et unique label « bio », clair et sans équivoque, comme tout serait plus simple pour le consommateur. Voici quelques repères pour tenter de s’y retrouver au sein des différents labels et chartes:
Le label AB (agriculture bio) signifie que le produit contient 95% au moins de substances issues de l’agriculture bio. Il s’applique donc plutôt aux produits alimentaires.
Le Label Ecocert est délivrée par l’organisme de contrôle et de certification Ecocert. Elle signifie que le produit cosmétique bio contient au moins 95% de produits naturels traités selon les normes d’Ecocert et que les 5 % restant doivent faire partie d’une liste restrictive de produits validés par ce même organisme. Enfin parmi les produits naturels composant le produit cosmétique bio, les substances d’origine végétale doivent être à 95% certifiées bio. Enfin, le produit cosmétique bio doit contenir au moins 10% de substances d’origine bio.

Les labels Cosmébio sont quant à eux issus de l’association française des professionnels de la cosmétique écologique et biologique et comportent deux labels « bio » et « eco » certifiant tous deux que les produits cosmétiques bio contiennent un minimum de 95% de produits naturels et 5% maximum de produits de synthèse. La différence principale entre Eco et Bio réside dans la proportion de produits issus de l’agriculture biologique dans le produit cosmétique bio. Enfin, on peut citer les labels Nature&Progrès ou BDIH, ayant un cahier des charges précis, défini par les organismes du même nom.

Un peu plus clair non ?

1 Commentaire

  1. Angela Donava dit : Répondre

    je ne connaissais pas =)
    et j’aime beaucoup !
    bisous

Laisser un commentaire